Résultats du contrôle de performance lait de cet hiver


Quels effets de la sécheresse sur la production laitière de cet hiver ?

Une production de lait au plus bas.

On observe 1L de lait en moins sur les démarrages en lactation des multipares et 1.5L de lait en moins pour les primipares. Malgré les adaptations des éleveurs sur les rations, le constat est identique tout l’hiver. La quantité de lait par vache est la plus faible depuis au moins 5 ans, soit 26.4Kg/vache en janvier 2019 avec un mois moyen au contrôle similaire aux autres années.


Une qualité du lait irréprochable.

Parallèlement à ces résultats, on a observé des taux butyreux et protéiques records (41.1 TB et 32.7 TP en novembre 2018). Avec les températures importantes, on aurait pu penser avoir des taux cellulaires important en début d’automne. Au contraire, ils ont été au plus bas depuis plus de 5 ans (30000 de moins que l’année dernière).


Un coût de ration très élevé.

En revanche, vu que la production n’est pas au rendez-vous, couplé à des achats de fourrages ou autres produits pour combler le déficit fourrager, le coût total de la ration ramené au 1000L n’a jamais été aussi élevé, soit 129€/1000L en novembre 2018.










Accueil » Résultats du contrôle de performance lait de cet hiver